Balade à travers le nom des rues

Balade à travers le nom des rues

Introduction

A Saint-Pourçain, nous avons la chance d’avoir une Histoire qui, au cours du temps,
a façonné la ville que nous connaissons aujourd’hui. Certains noms de nos rues proviennent de personnages natifs de notre ville et ayant acquis une certaine notoriété, ou bien mettent à l’honneur certaines professions, lieux aujourd’hui disparus… quelques unes ont changé d’appellation.

La rue des Boucheries maintenant rue Victor Hugo possédait de très nombreux
étals de bouchers. Ces derniers, à cette époque, représentaient une corporation
riche et influente.

Dans la rue de l’Hôtel des Monnaies, actuellement rue George-V, se situait un atelier monétaire royal. Il a fonctionné de 1292 à 1531. L’atelier est installé par Philippe le Bel dans le faubourg Paluet, siège d’une petite prévôté royale sur la
rive droite de la Sioule.

La rue Alsace-Lorraine était appelée rue des Changes, un marchand de cette rue reçut du juge garde de la monnaie une commission de changeur du Roi et ouvrit une boutique de change.


La rue de Belfort et la fin du boulevard Ledru-Rollin s’appelaient respectivement
rue Maison-Dieu et faubourg Maison-Dieu en raison de la proximité de l’hôpital. A noter qu’Alexandre Ledru-Rollin fut l’un des chefs de file de la campagne des Banquets qui aboutit à la révolution de 1848 et à la Deuxième République.

La rue Paul Bert, rue Gravière ou rue de la Grève, aboutissait au XVIe siècle au lit de la Sioule, et l’entrée dans la ville se faisait par la porte de Gravière. Rue Saint Lazare : des religieux de l’ordre de Saint-Lazare logeaient dans cette rue lorsqu’ils venaient à Saint-Pourçain.


Rue des Echevins : dans cette rue se situait la maison où les Echevins se réunissaient
pour délibérer sur les affaires de la ville.


Rue Pierre Coeur : Pierre Coeur, père du Grand Argentier de Charles VII, Jacques
Coeur, aurait été pelletier à St Pourçain. Pierre Coeur est parti à Bourges où son
fils Jacques est né. Il est lui-même décédé dans cette ville en 1435.

Rue Cadoret : M Felix Cadoret était instituteur
public et directeur d’école laïque de 1850 à 1869.

Rue Blaise de Vigenère, autrefois rue des Cannes : Blaise de Vigenère naquit à Saint Pourçain le 5 avril 1523. Il fut premier collaborateur du secrétaire d’Etat à
la cour de François 1er.

Rue Jacques de Paroy : Jacques de Paroy a vu le jour à Saint-Pourçain le 8 septembre 1576, célèbre peintre-verrier, c’est à Venise qu’il devint un maître.

Aller au contenu principal